La retouche

La retouche, c’est en fait l’étape de modification d’un support déjà débité ou bien naturel. En général, la finalité est l’outil enfin prêt. On utilise alors les deux techniques : percussion et pression. Nous expliquons ici les plus connues.

Le coup du microburin

L’objet à retoucher (éclat, lame ou lamelle) est posé de façon oblique sur un angle (table, planche en bois, bloc de pierre,…). La partie qui se trouve au- dessus de la planche ou du bloc de pierre  est tenue avec la main. Avec un petit percuteur assez plat, il faut alors donner de petits coups sur la face supérieure de l’objet à retoucher, au-dessus de l’angle. Une coche se forme petit à petit au niveau de l’angle, puis finit par se fracturer. On obtient alors un tranchant oblique. La partie qui est restée en main se nomme alors une lame ou une lamelle à piquant-dièdre, et la partie qui est tombée par-terre, un microburin.

Technique du coup du microburin 1 : la pièce est posée obliquement sur un angle dièdre, 2 : une encoche se réalise à force de coups au percuteur, 3 : fracture obtenue à la fin, 4a : microburin, 4b : lame ou lamelle à piquant-dièdre

Technique du coup du microburin
1 : la pièce est posée obliquement sur un angle dièdre, 2 : une encoche se réalise à force de coups au percuteur, 3 : fracture obtenue à la fin, 4a : microburin, 4b : lame ou lamelle à piquant-dièdre

 

Le coup du burin

C’est le même principe que le débitage. On enlève des lames ou lamelles du bloc déjà débité, par pression ou percussion. Les déchets obtenus sont appelés chutes ou recoupes. Ces déchets peuvent être aussi retouchés pour devenir des outils. Le nucléus qui a servi au débitage est lui appelé burin.

Technique du coup du tranchet

Technique du coup du tranchet

 

Le coup du tranchet

Il s’agit de porter un coup sur le tranchant d’une pièce bifaciale en forme de triangle. On obtient alors un angle très tranchant sur cette pièce.

 

sourceTechnologie de la pierre taillée, Marie-Louise Inizan, Michèle Reduron-Ballinger, Hélène Roche, Jacques Tixier, Meudon : CREP Publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique et de l’Université de Paris X Nanterre 1995

 

Publicités

Inscrivez vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s